Nos installations

Situés le long du Guiers, à la frontière des 2 Ponts, nos courts vous attendent. Rénovés à neuf en 2018, équipés d'éclairages, ils vous offriront les meilleures conditions pour taper la balle.

Revêtement : quick

Couleurs : vert et bleu

Bienvenue dans notre Flushing Meadows.

Pas membre du club, vous voulez jouer sur nos courts, cliquez ci-dessous :

Capture d’écran 2020-11-14 à 13.58.57.pn

Le bureau

Historique du club

De 1978 à 1990 

 

C’est en 1978 que Louis Debauge (1er président) fonde, avec Paulette Blanchin et Jean-Paul Collicart, l’association « Ponts Tennis ». Ils créent le club pontois qui rassemble les savoyards et les dauphinois.

Dès les toutes 1ères années, le club organise des tournois et propose une école de tennis. Le club surfe sur le succès du tennis en France des années 80 ; l’effectif atteint rapidement les 200 membres. 

 

Paulette Blanchin succède à Louis Debauge en tant que 2ème président du club.

​En France, c’est le boom du tennis, dû notamment à la victoire de Noah à Roland Garros, en 1983.

Le club connait son apogée en 1984/85 avec 228 licenciés.

 

Dans les années 80, Ponts Tennis c’est 5 terrains : 2 à Pont 38 (à côté de la piscine municipale) et 3 à Pont 73 (sur le site actuel). Ces derniers seront déplacés lors de la construction du pont et ceux d’Isère, détruits en 2019. En Isère, on peut s’entrainer sur un mur, à côté des terrains.

 

Les années 90

 

Paulette Blanchin laisse sa place en 1989 à Claude Noirtin et son équipe (G. Pinhede, S. Bellemin, JP Collicart, Y. Pegon, S. Billot, D. Blanchin, S. Pinhede, K. Dickson, A. Escoffier, R. Guillot, C. Blanchet, C. Veron, P. Hoppenot).

En mai 1990, on inaugure le « chalet », le club house construit par le club sur le site savoyard.

Il remplira parfaitement ses fonctions pendant plus de 20 ans et en particulier pour l’école de tennis et les rencontres amicales et officielles. Un véritable lieu de rassemblement et de convivialité. Il sera malheureusement détruit en 2013, à la suite de très nombreuses dégradations et vandalismes.

 

En 1998, le club fête ses 20 ans à la salle des fêtes de Pont 73. C’est Chantal Chanoinat qui est devenue la 4ème présidente du club.

A partir de 2000 

 

Au début des années 2000, le club pontois est au plus mal. En cause, le départ massif de ses membres « historiques », des dégradations des terrains et du chalet et un désengagement de ses bénévoles. On tombe à moins de 30 licenciés !

Pendant 3 ans, la très jeune nouvelle équipe, composée de Robin Filias (président) et des frères Montéremal (François et Julien) entament la reconstruction du club.

 

En 2003, Pierre-Yves Berguet est élu comme président, fonction qu’il occupe toujours aujourd’hui.

Les entraineurs se succèdent… Robin Filias, Simon Thevenet, Sébastien Albert et Matthieu Cocquempot, notamment.

En 2012, l’école de tennis a belle allure et forme quelques jeunes prometteurs. Le club organise toujours son tournoi, devenu l’ « Open Ponts tennis » qui a lieu chaque année, les 3 premières semaines du mois de juin.  

L’effectif atteint à nouveau les 130 licenciés mais le départ de Matthieu Cocquempot et surtout la destruction du club house entrainent une nouvelle fois le club dans une période moins faste. Le tournoi annuel cesse en 2014 au bout de sa 36ème édition.

 

En 2014, Nicolas Guilbaud (BE) rejoint le club et prend en charge la partie enseignement. Le Bureau se renouvelle ; François Gauthier est remplacé par le revenant François Montéremal aux finances alors que Sarah et Charlie Ladon restent fidèles aux postes.

Depuis 2016 

 

En 2016, un plan de relance est instauré avec 2 priorités : l’école de tennis et la refonte totale des infrastructures. Les 4 terrains sont en fin de vie et le « chalet » toujours pas remplacé. Sans terrains praticables et sans lieu d’accueil, le club n’a plus les moyens d’assurer une pratique fédérale du tennis et les bénévoles se démobilisent.

 

Les responsables du club présentent alors un projet et passent un accord avec les 2 municipalités pontoises. Contre l’abandon des 2 terrains isérois par le club, les 2 mairies s’engagent à rénover complètement les 2 terrains savoyards et reconstruire un club house à côté.

En septembre 2018, les terrains isérois sont détruits et les savoyards refaits à neuf.

Avec 2 nouveaux terrains flambants neufs et la promesse prochaine d’un club house, le club reprend vie et redevient un club majeur du secteur.

De nouveaux enseignants rejoignent Nicolas (Daniel Peyre et Keith Dickson) aidés par une équipe de jeunes initiateurs et de bénévoles afin de gérer une école de tennis de plus en plus importante (125 élèves, jeunes et adultes en 2020).

De nouveaux membres viennent renforcer le Bureau (Jean-Michel Curt et Olivier Duriau).

 

En 2020, la barre des 150 licenciés est atteinte mais surtout, de belles perspectives et de nombreux projets animent les tennis(wo)men pontois(es)…